Spectacle 2019

Tailleur pour Dames de Feydeau

Tailleur por Dames 2019 par les Nuits d'été de Milandre

Après le franc succès du spectacle en plein air La Dame de chez Maxim en 2017 à Delle, Les Nuits d’été franco-suisses de Milandre présenteront leur nouvelle comédie en août 2019 à Boncourt (CH) :

"TAILLEUR POUR DAMES" de Georges FEYDEAU,
adapté et mise en scène par André CHRISTE

Le docteur Moulineaux entame une liaison extra-conjugale avec Suzanne, une de ses patientes. Pour abriter cette passion adultère, il loue un entresol récemment occupé par une couturière. À peine installé dans les lieux avec sa maîtresse, Moulineaux voit débarquer quelques clientes de la confectionneuse, mais aussi sa belle-mère, sa femme légitime, le mari de Suzanne, un ami, lui-même accompagné de sa maîtresse... Mensonges en cascades et rebondissements imprévus rythment cette trépidante œuvre de jeunesse de celui que l'on a surnommé : L'horloger du rire.

Quand on aime le comique au théâtre, il n’y a pas mieux que Feydeau et sa mécanique implacable ! Ça virevolte à un rythme d’enfer, ça court, ça se cache, ça se débat. Et au-delà du rire, on perçoit le portrait acide d’une époque pas si éloignée de la nôtre…

Avec Tailleur pour Dames, Feydeau a écrit l’histoire d’un homme qui aime tendrement sa femme mais aussi celle des autres. Si pour Rabelais « le rire est le propre de l’homme », chez Feydeau la drôlerie n’est que pour le spectateur.

Nous allons faire de Feydeau, un contemporain. Mais ne l’est-il pas déjà depuis toujours ? Certainement. Ou plutôt, il va l’être le temps de nos soirées de Milandre. Dans un lieu nouveau, magnifique et enchanteur. Milandre accrochera cette année ses rêves dans les Jardins de la mairie. Et Feydeau ne s’en plaindrait pas. Lui qui connaît plus la vie nocturne de la ville que le Bois de Vincennes.  S’il puise à coup sûr son inspiration dans la gaité parisienne, ses pièces sont avant tout des machines aux impeccables rouages à faire rire. Elles le sont bien sûr, mais ce serait une erreur de dénier à Feydeau tout sérieux au motif qu’il fait rire. Son théâtre est un sombre théâtre, visionnaire et inquiet ; une sorte de cauchemar gai dans lequel l’auteur nous propose sa vision d’un monde décadent, qui va sombrer dans la Grande Guerre.

Feydeau a écrit une histoire intemporelle. Notre adaptation se voudra pourtant moderne s’adressant au public de notre époque. Ce vaudeville rassemble des personnages empiégés, ahuris, médusés, abasourdis, qui parent d’urgence au plus pressé, tétanisés par un continuel qui-vive.  Et lorsque les mots ne suffisent plus, les personnages endurent des coups, multiplient les doutes et les suspicions. Toujours à la limite de tout, Ils vivent constamment au bord de l’éclatement avec la peur au ventre et le diable au corps. Simultanément. Une modernité du quiproquo et de la comédie à l’état pur. L’assurance d’une soirée où le rire s’installe en maître dans un décor qui réserve quelques surprises où nos comédiens complices s’en donnent à cœur joie. Un véritable régal estival !

                                                                                            André Christe, metteur en scène